STONEHEDGE – GIZEH : 3600 km ou 2236 Miles

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

Il est amusant de constater encore une fois que le hasard est vraiment étonnant. Comment dire, mais ce n’est pas du hasard. La distance qui sépare le centre de Stonehenge du centre du complexe des Pyramides de Gizeh en égypte c’est 3600 km. stonehedge - gizeh 3600 km stonehedge - gizehLa valeur obtenue avec Google Earth est de 3598.769 km, celle obtenue par le calcul trigonométrique avec la rayon équatoriale est de 3599,622 km.

  • Coordonnées Gizeh : 29,97438, 31,13356
  • Coordonnées Stonehenge : 51,178855, -1,826209
  • Écart latitude : 21.204475, Écart Longitude : 32.959796
  • Angle azimut depuis Stonehenge : 28.23 ° et 50.38 depuis Gizeh, soit des distances Nord Sud de 2359 km et 2280 pour la distance Est Ouest.

3600 c’est quoi  ?

C’est 3600 secondes pour faire une heure, c’est aussi 360° d’un cercle tel que les degrés furent inventé il y a des millénaires.

Alors en effet on peut ergoter, la distance au sommet de Khéops au centre de Stonehenge n’est pas exactement de 3600 km. D’après Google Maps (2013) il manque 180 mètres, et d’après google Earth il manque 1231 mètres. En effet, ces deux systèmes de mesures développés par Google n’utilisent pas les même modalités de calcul. L’un utilise le rayon équatoriale, et le second la modélisation WGS84.

Toutefois, si cette différence de quelques dizaines ou centaines de mètres devaient nous faire douter, je note que la distance donnée par Google Earth Pro est de 2236 miles. Ce nombre est très important, car il est à la fois la racine carré de 5 et la somme de Phie et son inverse (1618 + 618 = 2236)

La distance est est 3600 km ou 2236 miles ? Et si c’était les deux mesures que les batisseurs ont voulus nous indiquer ? Ni l’une ni l’autre ne sont parfaites, mais la précision est tout de même très bonnes pour de telle distances ! De plus, le site de Stonehenge ne se résume pas qu’au cercle de pierre. Il occupe en fait un immense territoire de plusieurs kilomètre carré avec des éléments mégalithiques à proximité. Et j’ajoute, pour confirmer l’hypothèse osé que je viens de faire, que le périmètre du cercle de pierre de Stonehenge à été mesurée à 100 m + ou – 6 cm par le géomètre Flenders Pétrie.

Le lien entre Stonehenge et Gizeh pourrait être le mètre et le mile !

Selon plusieurs archéologues « indépendant » il est très probable que les celtes aient hérité d’un savoir issue d’une autre civilisation. Ce savoir ancien aurait été transmis et conserver par les druides. Mais les druides auraient quant à eux été initier, former par d’autres savant.

Cette théorie n’est pas idiote quand on sait que les celtes disposait d’une capacité à compter le temps et anticiper les cycles solaires et lunaire avec une précision moderne, ce que les Romains ne savaient pas faire. La Rome toute conquérante livra une chasse aux sorcières envers les druides, car ces derniers étaient à la fois les héritiers d’un savoir, mais étaient aussi capable d’initier une révolte pour repousser l’envahisseur impérialiste.

Les celtes utilisaient le calendrier de Coligny ci contre. Ce dernier était en avance sur l’empire de Rome qui n’avait pas atteint de niveau de compréhension du temps.

Mais ce n’est pas tout, la culture Celtique avec ces druides ont développé une culture que l’on appelle « mégalithique » . Il s’agit des menhirs et dolmens dont le site le plus célèbre en France est celui de Carnac en Bretagne. Mais en réalité, c’est l’ensemble du monde celtique qui est balisé de ces menhirs et dolmens. Et ce qui est étonnant, c’est que les plus beaux sites, les plus remarquables sont étrangement aligné, comme un quadrillage recouvrant le territoire, comme des balise GPS antique avec lesquelles les druides repéraient leur position sur la terre lorsque la nuit tombé ils pouvaient observer les étoiles.

Et enfin, les celtes étaient loin d’êtres des barbares tels que nous les voyons à travers les textes Romains. C’est le vainqueur qui écrit l’histoire, mais cette histoire est donc incomplète. Les celtes étaient capables d’extraire de l’or des mines en France, et bien avant Jules César, les pièces d’or à l’effigie de Vercingétorix étaient en circulation. Les celtes permettaient aux femmes d’avoir du pouvoir d’accéder à des fonctions importantes dans la société, ce qui n’était pas le cas de Rome. Les gaulois n’étaient pas de vulgaires barbares qu’il fallait civiliser.

Pour en savoir plus sur les celtes :

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser.

Comments

    1. Bonjour. La dérive des plaques tectoniques est très lentes, tellement lente qu’en plusieurs millénaires elles n’a pas modifier l’orientation précises de milliers de monuments positionnées en fonction des points cardinaux. Je m’étais bien sur poser la question, mais la dérive est insignifiante dans ce type de mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *