Métaphore, Allégorie évidente : La pyramide évoque la lumière qui donne accès à la réalité.

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

J’ai évoqué à travers plusieurs articles que les bâtisseurs de la grande pyramide de Gizeh et de nombreuses autres pyramides de part le monde (Mexique, Chine), connaissaient probablement la vitesse de la lumière. Mais il nous faut tenter d’interpréter la raison pour laquelle ces bâtisseurs ont codés la vitesse de la lumière dans une pyramide.

Cela est pourtant évident, la géométrie et les mathématiques sont un langage universel pouvant être compris de tous et de tout temps à partir du moment ou l’on sait compter. Mais que se passe t’il lorsqu’un rayon lumineux traverse une pyramide de verre ? Et bien, c’est simple la lumière qui traverse une pyramide de verre ressort de l’autre coté en faisant apparaître sa véritable nature multicolore.

 

Vous comprenez maintenant pourquoi les bâtisseurs ont voulus que la vitesse de la lumière soit codée dans les dimensions de la pyramide et la position de celle ci à la latitude 29.9792458 °. Il s’agit clairement de nous interpeller. La pyramide telle une métaphore, nous délivre t’elle des informations d’ordre scientifique ?

coodonnées de la grande pyramide2

Le véritable rôle de cette pyramide n’est certainement pas un tombeau, mais bel et bien une mémoire de pierre. Une mémoire contenant des informations physiques, spirituelles, mathématiques…. primordiale.

PIE, PHIE, C sont des constantes de l’univers, mais la pyramide pourraient tout aussi bien afficher d’autres informations comme la gravité, la taille de la terre et la lune…. un grand nombre d’informations sont codés dans ce bâtiment et il faudra que toute les bonnes volontés s’y mettent pour décrypter ce message d’outre temps.

Cette volonté de créer une métaphore, une allégorie était connue depuis longtemps, ce n’est pas pour rien que les Francs Maçons, entre autre, arborent le symbole de la pyramide illuminée en son sommet, et se revendique de la philosophie des lumières. Mais à la différence des bâtisseurs, ces sociétés secrètes n’ont jamais percé le code, elles ont simplement eut connaissance de bride d’informations et se sont inspirés de l’antiquité à des fins ésotériques, mystiques sans en saisir toute la portée philosophique, intellectuelle, scientifique et le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *