Une forêt de 4500 ans découverte au Pays de Galles.

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

Ci dessous une informations du 24 février 2014. Suite à une tempète, la mer s’est retirée, laissant apparaître des centaines de souches d’arbres autrefois hors d’eau. Les estimations de ces arbres les font remonté à 4500 ans, mais cette informations est donnée sans vérification au carbone 14. Il faut donc la confirmer.

On sait depuis que la mer du nord et la manche n’étaient pas aussi haute il y a 12 000 ans, en effet, il était possible de traverser à pied de la France à l’Angleterre. Des fossiles et outils du néolithique sont régulièrement remonté à la surface par les pécheurs locaux.

 

 

 

L’Atlantide galloise D’après les analyses réalisées, les arbres auraient cessé de grandir il y a entre 4.500 et 6.000 ans. La forêt daterait ainsi de l’âge de Bronze. Pour les archéologues, il s’agirait de la forêt antique de Borth. Une aire verdoyante qui s’étendait autrefois sur environ 30 kilomètres à l’ouest de ce qui est aujourd’hui la baie de Cardigan. C’est dans cette région que le folklore installe le royaume légendaire de Cantre’r Gwaelod. Selon les croyances, ce royaume parfois appelé « l’Atlantide galloise » aurait été englouti par les vagues il y a des millénaires. Une légende que les archéologues n’ont jamais vraiment pu confirmer bien que certains affirment avoir trouvé des traces de la présence d’une telle communauté. Néanmoins, la région a bel et bien été engloutie par les eaux il y a des milliers d’années comme en témoignent les arbres retrouvés. D’après les chercheurs, leur croissance se serait interrompue lorsque le niveau de la mer est montée et qu’une fine couche de tourbe s’est formée emprisonnant les végétaux. C’est d’ailleurs ce même matériau qui aurait permis de préserver les arbres jusqu’à aujourd’hui. Les conditions présentes dans la tourbe n’auraient pas permis aux organismes décomposant normalement les arbres de proliférer, ces derniers seraient donc restés intactes. Une autre forêt surgie du sable Selon l’Independent, d’autres arbres antiques seraient aussi surgis du sable plus bas sur la côte britannique, au niveau de la Cornouaille. « Ces forêts grandissaient il y a 4.000 ou 5.000 ans quand le climat était un peu plus chaud qu’aujourd’hui. Elles n’étaient pas submergées à la fin du dernier âge de glace qui s’est produit il y a environ 12.000 ans », a expliqué Frank Howie du Cornwall Wildlife Trustee. Selon le spécialiste, ces forêts immergées sont la preuve des changements qui ont frappé la côte britannique depuis la fin de la dernière glaciation, notamment au niveau de la mer.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/for%EAt/une-foret-vieille-de-5000-ans-deterree-par-les-tempetes-au-pays-de-galles_art32043.html
Copyright © Gentside Découverte

 

 

 

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *