INTRODUCTION…. COMMENCEZ PAR LA… C’EST PLUS PRUDENT

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

Bonjour,

Sur ce blog je vous propose de découvrir des mystères et énigmes qui entourent l’histoire de l’humanité. Ces choses qui ne sont jamais évoquées par l’intelligencia officielle, mais qui sont étudiées par des curieux et des passionnés. (Hancock, Tristan, Grimault, Crowhurst, Coilhac, Charroux, Mouny….)

Si vous avez toujours été informé par la télévision, la radio, l’école et la presse dominante, tout ce qui va vous être présenté dans ce blog activera votre scepticisme. Cela pourrait même vous remuez profondément. Vous pourriez faire preuve de scepticisme chronique, ou d’une curiosité prononcée qui vous apportera bien plus de joie.

Si je devais résumé en quelques lignes l’objectif de ce blog, je dirais qu’il apporte des éléments permettant de montrer qu’il a existé par le passé une civilisation doté de connaissances scientifiques, de capacités techniques d’un très haut niveau, sans commune mesure avec ce que nous imaginons.  Cette civilisation disposait aussi d’une philosophie et d’un sens du sacré qui nous dépasse (sans être d’ordre religieux). Il apporte les preuves matérielles et mathématiques de ces connaissances. De ces éléments, se dégage la pensée de cette tradition primordiale perdue et qu’il nous faut retrouver.

On nous laisse entendre que nous serions, nous les occidentaux du 21ème, le nec plus ultra de l’évolution, que notre civilisation est ce qu’il a existé de mieux depuis que le monde est monde. Je démontre que cette affirmation est prétentieuse et que nous aurions bien des leçons à recevoir de nos ancêtres.

J’essaye d’être le plus factuel et objectif possible, car s’attaquer à ces mystères nécessite de faire preuve de raisonnement, autant que d’intuition et de déduction. Vous ne me verrez pas poser des théories indémontrables telles que l’existence des extraterrestres sur terre, la venu des Dieux, ou encore de l’existence d’individu capable de se connecter à la connaissance et autres hypothèses qu’il faut croire sur parole. Non pas que ces théories me semblent absurdes, bien au contraire, elles se discutent, mais elles nécessitent des indices solides, vérifiables sans l’ombre d’un doute. Un témoignage, une photo, ne sont pas des preuves suffisantes pour défendre ces sujets là. Mais je ne les rejettes pas, ces hypothèses ont le mérite d’exister, je me méfie juste des affirmations qu’on doit croire sur paroles. Nous avons tous des croyances, et des croyances que nous aimerions avoir, car cela nous conforte dans notre vie, il faut savoir faire abstraction de nos croyances et de ce qui nous aimerions croire.

Nous devons nous rendre à l’évidence, notre cerveau n’est pas en mesure d’appréhender certaines questions : quand commence le temps, ou se termine l’univers, si dieu existe qui a créé dieu…. toutes ces questions dépassent nos capacités cognitives, nous ne pouvons y répondre, et si nous tentons le de faire, il s’agit alors d’une hypothèse, et si nous affirmons qu’elle sont justes ce sont des croyances.

Il est tentant de croire ce que l’on a envie de croire. Il s’agit d’un écueil à éviter, car le croyant, cesse de chercher, cesse de raisonner, et cesse de découvrir. Je suis donc un cherchant, ce qui m’autorise quelques hypothèses, mais toujours appuyées d’éléments vérifiables et d’indices suffisants. Ces hypothèses ne seront pas non plus  des vérités indéboulonnables. J’avance donc sans dogme, sans croyances avec raison et intuition, car l’un ne va pas sans l’autre. Et si un jour je découvre suffisamment d’indices pour m’aventurer sur des hypothèses que je qualifie aujourd’hui de « newage », je le ferais, je ne m’attache à aucune forme de dogme.

Ma méthode est rationnelle, et intuitive à la fois. Je cherche en faisant appel à mon intuition, mes émotions et je valide par la réflexion et la raison. Les mathématiques, la géométrie sont les clefs de la raison et d’un langage universelle. Je passe beaucoup de temps à mesurer et calculer. Si la latitude de la grande pyramide de Khéops évoque la vitesse de la lumière, je veux le vérifier, et en peser les probabilités. Si la distance entre 2 monuments sacrés évoque une constante de l’univers…je dois m’interroger, tenter de voir si d’autres indices vont dans ce sens.

Mon objectif n’est pas de convaincre, mais de faire réfléchir, car nos sociétés modernes souffrent d’une crise de réflexion et de prise de conscience. Je n’ai nullement la prétention de détenir la vérité, mais celle de la chercher avec sincérité et objectivité intellectuelle, oui.

POUR ALLER PLUS LOIN PASSER A LA PAGE SUIVANTE : A PROPOS

Ces articles peuvent aussi vous intéresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *