Comment les anciens faisaient ils pour déplacer 300 tonnes ?

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

La question du déplacement des pierres monolithiques de plusieurs dizaines, voir centaines de tonnes est un point qu’il est intéressant de creuser. Est il possible de déplacer des pierres monumentales de plusieurs dizaines ou centaines de tonnes avec des moyens simples ?

Le plus gros menhir du monde à Locmariaquer en Bretagne pèse environ 300 tonnes pour un peu plus de 20 mètres de hauteur.  Il aurait été transporté sur une dizaine de kilomètres. Le plus dure ayant probablement été de l’extraire de la falaise en bord de mer, car il aura fallu le faire remonter….. ce qui est évidemment bien plus dure que de descendre une pierre de la montagne.

D’autres grandes pierres existent de part le monde, des obélisques de plus de 150 tonnes, des mégalithes de plusieurs dizaines de tonnes, et même des pierres de plus de 1200 tonnes, à Baalbek au Liban, ou encore les fameux colosses de Memnon en Égypte dont le poids est estimés entre 1300 et 1800 tonnes.

On se demande toujours comment les anciennes civilisations qui érigèrent ces pierres avaient fait. Nous n’avons que peu de témoignages. Il existe des expériences qui ont tenté avec plus ou moins de succès des reproductions de transport de pierre. Jean Pierre Mohen ayant conduit une expérience avec un menhir de 32 tonnes avec 200 hommes pour le tracter et une vingtaine de personne pour le redresser.

Pour citer Jean-Pierre Mohen, directeur des antiquités françaises et éminent spécialiste des mégalithes, « Il n’y a pas d’hypothèses sérieuses expliquant comment ces pierres gigantesques auraient pu être transportées ».

Pourtant, ces pierres sont là, elles en sont pas tombées du ciel.

Une des expériences intéressante et dont nous avons encore des images, est le transport du monolithe de Mussolini. Cet immense obélisque de marbre pesait au moment de son transport : 260 tonnes environ (19 m x 2.35 x 2.35 avec un densité de 2.5). Il fut transporter dans un coffre en bois, et tiré par 72 bœufs sur une dizaine de kilomètre.

On peut comparer cette prouesse avec celle des bâtisseurs de mégalithes qui érigèrent le grand menhirs de Locmariaquer.

D’un coté, un menhir de 20 mètres de haut pour 300 tonnes, et de l’autre un monolithe de marbre de 260 tonnes. La performance semble comparable. A un détail près, c’est que le menhir à été extrait d’une falaise d’orthogneiss en bord de mer. Il a donc été nécessaire de le remonter d’environ 14 mètres d’altitude pour l’installer.

A l’inverse le monolithe de Mussolini à été débité d’une montagne, puis on l’a descendu jusqu’au Port avant de l’embarquer sur un bateau pour lui faire rejoindre Rome en le remorquant avec 7 bateaux pour l’amener finalement à une centaine de mètre de son lieu d’érection. Une fois à Rome, c’est avec des tracteurs des machines hydrauliques que cet obélisque à été mi en place sur son socle. Toutefois, c’est bien avec des bœufs que l’immense pierre à été tractée jusqu’au port, mais sur un trajet descendant…

Voici quelques photos :

3

Le monolithe de Mussolini aujourd’hui au bord du fleuve, après son remorquage par barge tracté par 7 remorqueurs.

Transport sur une route en le faisant glisser sur des rails en bois savonnée. Tracter par 72 bœufs.

Traction du Monolithe par 36 paires de bœufs sur des rails en bois savonnés pour réduire les forces de frottement. Fort heureusement, le parcours de 11 kilomètres entre la carrière et le port ou sera embarqué le monolithe est un parcours descendant. Le dénivelé y est négatif ce qui facilite considérablement la tâche.

La puissance de 72 bœufs unissant leur effort pour avancer mètre par mètre peut être estimé à 550 000 Watts, soit l’équivalent d’un camion avec une puissance 720 Chevaux moteurs. (nos voitures de tous les jours font entre 60 et 120 Chevaux de puissance.

1

7 remorqueurs en arrivant dans Rome, on aperçoit la Basilique St Pierre au fond.

2

Cet exemple m’inspire deux choses, la première est qu’il faut envisager l’aide des animaux pour déplacer les menhirs et tout autres pierres immenses. Même si en théorie les hommes n’avaient pas commencé à domestiquer les animaux à l’époque des mégalithes (on n’a pas de trace d’élevage de bovin au néolithique en Bretagne par exemple) ! La seconde est qu’on mesure l’exploit de ces bâtisseurs, car officiellement, ils ne disposaient pas de moyens techniques sophistiqués pour ériger menhirs et dolmens, à moins que quelque chose nous ai échappée en 10 000 ans d’histoire.

Une vidéo permet de revoir la scène ou le monolithe est tracté par les bœufs.

Comments

  1. Bonjour, je ne viens de voir quelques minutes de vos videos et on ne peut que vous félicitez !!
    Pour une perspective biblique sur les géants et les mégalithes je vous conseille la video « True Legends and the unholy see » sur Vimeo https://vimeo.com/ondemand/theunholysee
    de plus un reportage anglais parle bien d’os de géants en sardaigne , il ne reste que 9 jours pour voir ce reportage forbiden history The Mystery of the Giants
    https://uktvplay.uktv.co.uk/search/?q=sardinia

    Tout se rapporte au livre de la Genèse chapître 6 et versets 1 à 5 : la connaissance est celle transmise par des anges qui à un certains point se sont rebellés. On ne veut pas croire qu’un ange (un esprit) peut enfanter d’une femme et pourtant à Noel nous fétons la naissance du Christ conçu du Saint Esprit dans le ventre de Marie ! Jésus est le Fils de David qui lui-même a tué Goliath un géant!

    Cordialement et joyeux Noel

    Jean Michel

  2. Bonjour

    Bien vu, il y a effectivement une poulie autour de laquelle tourne le câble tiré par les bœuf.
    Le monolithe avançait par pas de 50 mètres. Cela suppose que le câble était arrime avant tirage à 50 metres.Pour un déplacement de 100 mètres des bœuf le monolithe avançait de 50 mètres. Je n’ai pas trouvé d’explication sur l’arrimage du câble au sol, pour tenir l’effort de la tension du câble que j’ai estimé après calculs a 9 tonnes de tension soit 18 tonnes de tirage nécessaires pour faire bouger le monolithe compte tenu d’un coefficient de frottement de 0,06 déduit des efforts pouvant être réalisés par 74 bœuf . Comment pensez-vous qu’ils ont fait. On ne voit rien sur les vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *