Je soutiens l’idée de William Gadoury

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

La presse s’est d’abord enflammée pour William Gadoury qui a constaté que les villes Mayas représentent des constellations reproduites sur l’immense territoire Maya. Sa trouvaille était tout de même appuyée par la NASA canadienne qui lui a fournit des clichés de bonne résolution afin de voir si une cité oubliée se cachait à l’endroit ou on pourrait mettre une étoile dans sa cartographie.

Puis, la presse fait marche arrière sous la pression de la communauté scientifique en histoire, archéologie et autres spécialistes qui font carrière avec des belles théories bien propre, en accord avec notre vision de l’histoire des civilisations. Ego, peur du changement, inertie et limite du système de recherche ?

En effet, le fait de transposer des constellations sur des cités mayas remet en cause notre vision des anciennes civilisations. Cela voudrais dire que ces dernières étaient capable de maitriser la géolocalisation sur de très vaste territoire, et disposaient donc d’une cartographie impressionnante dont nous n’avons pas retrouver de trace. Le savoir faire que cela implique aurait des répercussions considérable sur notre vision de l’évolution de l’homme. Car cela suppose que les compétences des Mayas en matière de repérage leur auraient permis de naviguer sur l’océan et de s’y repérer en latitude et longitude. La connexion de peuples de haut niveau de connaissance entre le nouveau monde et l’ancien devient de plus en plus évidente.

D’autant plus que les constellations qui nous sont présentées comme des constructions subjectives et culturelles, et qu’on retrouverais au Mexique donnerait un poids considérable à une communication entre les continents situés de part et d’autres de l’Océan Atlantique.

Les historiens sceptiques, font preuve de beaucoup de mépris et de leur légèreté dans leur argumentation, qui ne peut que séduire le profane, habitué à écouter France Inter, I-télé et autre média de la grande citadelle d’information de base et banale, et préférant rester dans le confort du catéchisme médiatico-scientifique. Par exemple, ces derniers estiment qu’il n’est pas envisageable que des villes se soient construites pendant près de 3000 ans en respectant une telle planification. Or nous avons plusieurs exemples qui contredisent ce bête argument. Par exemple, les peuples mégalithiques dont les constructions (menhirs, dolmen, cromlech, tumulus) s’étendent sur un territoire immense du nord de l’Irlande jusqu’à L’ile de Malte, en passant aussi par l’Afrique du Nord ou on trouve aussi des mégalithes. Ces mégalithes sont construits avec des principes d’architectures, et des unités de mesures qui sont les mêmes sur l’ensemble de l’œuvre de ces bâtisseurs, et cela pendant plus de 5000 ans d’histoire dont on ne sait rien en réalité, si ce n’est que ces peuples ont implantés des milliers de balises mégalithiques.

Ces sites sont encore employés durant l’ère chrétienne, puisque de nombreuses églises, cathédrales, et croix ont été installé là, ou se trouvais un menhirs, un dolmen, un tumulus…. effaçant ainsi les cultures Païennes, celtiques et mégalithiques, mais respectant le plan mégalithique d’origine. Il est tout a fait envisageable que les Mayas aient respecté d’anciens lieux sacrés et balise mégalithique en y implantant leur ville.

J’ai montré dans une petite vidéo en soutient à William Gadoury, que les bâtisseurs du Mexique étaient parfaitement capables de réaliser un plan géométrique à l’échelle de l’Amérique Centrale. Je montrerais dans une petite conférence le 19 juin que ces bâtisseurs avaient parfaitement implanter le site de Teotihuacán en fonction des limites du territoire Américain, révélant ainsi leur parfaite connaissance de la cartographie d’un continent entier. Un documentaire suivra certainement pour montrer tout cela de manière pédagogique, agréable et publique.

La précision des angles que je donne est de l’ordre du centième de degrés, et les distances de quelques mètres concernant Cholula. Cet angle de 38,97 depuis CuiCuilco est indiqué par une encoche dans la pyramide circulaire. C’est en suivant cette direction physique inscrite dans le monument que je suis parvenue à intercepter le complexe en son centre (c’est à dire au milieu de l’axe de l’Allée des Morts. En prolongeant l’angle on arrive sur l’autel juste devant la Pyramide du Soleil.)

L’hypothèse de William Gadoury à franchit le filtre médiatique probablement par erreur, parce qu’il s’agit d’un jeune de 15 ans, et que l’histoire semblait belle pour les journalistes en quête de belle histoire à raconter. Ces derniers n’ayant pas mesurés l’importance de cette découverte en terme de paradigme de l’histoire de l’humanité. Toute notre histoire pourrait en être chambouler, entrainant une perte de crédibilité totale des religions, mais aussi de la science moderne qui écrit l’histoire officielle depuis près de 200 ans en Europe et dans le reste du monde. C’est probablement pour cette raison que la presse fait machine arrière. Mais aussi parce que de nombreux scientifiques et expert officiels, réfutent, peut être par ego, ou par peur, des découvertes qui remettrait en cause leur travail et les hypothèses qu’ils nous présentent depuis longtemps.

Liens vers un article en anglais :

http://www.bbc.com/news/blogs-trending-36259047

J’invite les citoyens disposant de suffisamment de bon sens, et capable de réviser leur croyance à se pencher sur les travaux de nombreux auteurs me précédent, et dont je tente de reprendre le flambeaux en compagnie d’authentique chercheur contemporains. Je cite quelques noms dont j’ai lu les ouvrages, pour vous guider dans vos recherches : Howard Crowhurst, Sylvain Tristan, Jacques Grimault, Didier Coilhac, Guillaume Delage, Graham Hancock, Robert Bauval, Bleuette Diot, Richard Cassaro, Mark Vilder et Catherine Young….  et bien d’autres dont je n’ai pas encore eut le loisirs de lire les ouvrages, car je passe beaucoup de temps à chercher et produire de l’information objective et pertinente.

Ne ratez pas l’émission du 26 mai à 20 heures sur CTVM.TV ou je présenterai des éléments qui montre un savoir faire en matière de géolocalisation sur le territoire Français à une époque ou en théorie cela étaient impossible.

Comments

  1. Bonjour Quentin… Très très très loin d’être une scientifique,… ceci dit vos recherches me parlent , résonnent en moi, aucune explication à vous donner ci ce n’est que je reçois tout ceci avec le Cœur et Amour…. Je vous félicite pour votre courage et votre volonté. Merci de nous offrir un si beau cadeau avec tant d’humilité… Que votre étoile vous guide sur le chemin du Bonheur, de la Joie de la Paix et de l’Amour inconditionnel.

    Une mamie qui sera guider ses petits-enfants le moment venu.
    Au plaisir de vous suivre tout au long de votre quête.
    Danielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *