Publication à vocation scientifique d’autres chercheurs.

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

Publications à vocation scientifiques et indépendantes de chercheurs alternatifs :

Ici, je publie des recherches effectuées par des chercheurs qui comme moi se passionnent sur les sujets que je traite. Ces derniers n’ayant pas forcément le temps ou l’envie d’animer un blog, une page Facebook ou une chaine Youtube, je leur propose de publier leur recherche. Ces textes me semblent pertinent et complètent le travail déjà existant. Je ne peux pas publier tout ce qui m’est proposé, car je n’ai pas le temps de tout étudier à fond, et tout n’est pas assez pertinent à mon sens. Les auteurs souhaitent parfois rester anonyme pour des raisons de tranquillité, chose tout à fait compréhensible lorsqu’on constate l’attitude de certains utilisateurs des réseaux sociaux, qui cachés derrières leur écran révèlent une certaine médiocrité dans leurs analyses, tant sur le fond que la forme.

Un comité de lecture pour ces articles est en train de se mettre en place avec des personnes compétentes dans les sciences dures, tel que les mathématiques, la géométrie, les statistiques, la topographie, des architectes.

 

Relation astronomique et géodésique du système de mesure Égyptien    (mars 2018)

  • Résumé :

    L’étude a pour objectif de démontrer le lien entre le système de mesure égyptien basé sur la géodésie locale et l’azimut du soleil aux moments des solstices à la latitude de la basse Egypte.

    Pour commencer il convient de rappeler le système de mesure géodésique employé en Égypte antique. Selon l’ingénieur Edme François JOMARD, à l’aide d’une campagne de mesure, il est basé sur une subdivision sexagésimale et duodécimale du degré de l’arc méridien à la latitude de la moyenne de l’Égypte. Nous rappellerons les différentes mesures en système métrique et une étude de sensibilité sera réalisée sur l’estimation de l’arc méridien terrestre du globe en faisant varier la latitude.

    Par la suite nous nous attarderons sur le calcul des angles astronomiques aux moments des levers et couchers du soleil lors des solstices d’été et d’hiver. Nous verrons qu’ils dépendent principalement de la latitude et de l’année d’observation. Nous ferons une projection sur la basse Égypte et sur la période correspondante à la construction du plateau de Gizeh.

    Pour finir nous ferons le rapprochement entre les travaux de Edme François JOMARD et le calcul des angles solsticiaux. Nous démontrerons que certaines mesures (dont la coudée royale égyptienne) sont la projection de la subdivision du degré méridien sur les angles solsticiaux.

    L’auteur de cette étude, à suivi des études en Science et Technique de l’Ingénieur en mécanique.


 

Le cadran du Pilat. Site mégalithique au coeur du parc naturel du Pilat (42) (septembre 2017) Dossier de presse de Thomas de Charentenay / Eric Charpentier.

  • Ce dossier de presse rapport la découverte d’un site mégalithique organisé autour de la « Pierre des trois Evèques ». Ce mégalithique connue déjà à l’époque Romaine est le point de départ de la découverte de plusieurs mégalithes oubliés dans la forêt. A l’aide de géomètre, de google Earth, il fut possible de constater que ces pierres suivent les mêmes principes que ceux qui sont découvert depuis une vingtaine d’année par l’équipe de recherche de l’Association pour la Connaissance et l’Etude des Mégalithe sur le site de Carnac en Bretagne. Les mégalithes sont  implanté en utilisant des relations aux solstices, mais aussi des unités de mesure telles que la yard mégalithique. Les recherches approfondies ont permis de découvert plusieurs Cromlech partiellement ruinés, mais toujours identifiable et que des relevés métrique de terrain ont permis de valider.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *