BAM, Batisseurs de l’Ancien Monde, j’ai vu le film.


Le film Bâtisseurs de l’Ancien Monde (BAM) est en tournée, certains d’entre vous l’ont déjà vu, moi aussi. Voici mes impressions sur ce nouveau film de Patrice Pooyard.

Beaucoup attendaient ce film comme la suite de La Révélation Des Pyramides (LRDP). Ce film n’en est pas la suite, il en est un approfondissement, avec une démarche de nature scientifique pour un large publique. En ce sens je partage cette approche de fond qui me semble plus solidement étayée et objective, ne cédant pas à la tentation du mystique qui doit faire peur dans les chaumières.

Bien sûr, pour les passionnés comme moi, ce film n’apporte pas de bouleversement de nos connaissances sur le sujet, il apporte de nouveaux éléments renforçant un certain nombre d’idées déjà évoquées par le passé (LRDP ou autres auteurs moins connus). Pour les novices, ce film constitue en revanche un changement de paradigme, car il remet en perspective les réalisations les plus impressionnantes de la planète à des époques reculées et dont, pour certaines nous n’avons pratiquement aucun texte contemporain qui en parle. (Iles de Pâques, Pérou, Barabar Cave, Tiwanaku…).

Les prouesses techniques des bâtisseurs et tailleurs de pierres sont mises en avant, là où les historiens et archéologues y voient des choses sommes toutes assez banales sans aucun rapport entre elles. Pourtant, il faut bien l’avouer, les blocs de pierre de Sacsaywaman, de Tiwanaku, ou encore les Barabar Caves sont des réalisations qu’aucun artisan dans le monde n’entreprendrait à ce jour avec des moyens simples, car ces derniers seraient bien en peine d’y parvenir.

Pour autant, nous ne savons toujours pas comment ces gens ont fait. Avaient-ils des machines fonctionnant avec une énergie non humaine ? Nous n’en savons rien, et ne faisons que constater que certaines réalisations anciennes sont tout simplement prodigieuses. Certains auteurs comme Christopher Dunn, opte pour l’hypothèse de machine outils très sophistiquées en raison de la finesse de certaines surfaces, mais aussi en raison d’erreur d’usinage qui selon lui sont des erreurs de calage d’un système d’usinage. (Voir un extrait de sa conférence ci dessous).

 

Pour ma part, même si je n’exclus pas que ces gens avaient entre les mains bien plus que des burins, je crois que ces bâtisseurs étaient aussi animés par une énergie intérieure plus grande que celle qui est la nôtre dans le monde moderne. Mes recherches m’amènent à envisager que ces artisans de très haut niveau donnaient un sens profond à leur réalisation, qu’ils y engageaient toute leur énergie. Qu’ils étaient animés d’un désir de perfection, d’un désir d’exprimer un sentiment profond de contemplation, d’interrogation, de transmission. Finalement, c’est comme si ces gens étaient plus vivants, qu’ils étaient portés par quelque chose de très fort…. Un peu comme l’amour, ce qui leur permettait de déplacer des montagnes et d’être persévérant, même avec des moyens relativement modestes. Car au fond, si ces gens ont fait tout cela avec des moyens simples et ingénieux, cela est encore plus extraordinaire, on insiste pas assez sur le génie et les capacités humaines au cours de l’histoire.

Le film BAM insiste beaucoup sur Barabar Caves en Inde, et il faut avouer que ces réalisations mesurées avec un rugosimètre et un laser 3 D sont d’une précision métrique et d’une planéité incroyable. Ce site est à ce jour le plus exceptionnel en termes de finition dans un espace très difficile à travailler (sombre, et non ventilé).

https://www.facebook.com/BATISSEURSDELANCIENMONDEJAYANFILMS/videos/215473609226159/

BAM, revient aussi sur la métrologie, qui en Égypte, démontre que ces bâtisseurs connaissaient « l’unité métrique » en plus de la coudée royale égyptienne. Le lien entre la mètre, le nombre PHI et les dimensions de la terre est évoquée en s’appuyant sur les travaux de Georges Vermard et Mathieu Laveau qui ont étudier les dimensions de la grande pyramides de Khéops au regard de la mesure de la terre, comme je le fais aussi, et comme le firent les tous premiers Égyptologues, Jomard et Gosselin avant que leurs travaux ne soit littéralement occulté.

Pour approfondir, le sujet, Patrice a rencontré un artisan médiéviste qui restaure les cathédrales et églises. Ce dernier explique qu’il a observé très souvent la mesure de la coudée royale dans les monuments qu’il devait restaurer, mais aussi l’emploi d’une mesure métrique valant 1/5 de mètre (20 cm) qui s’appelle l’empan.

J’apporte dans le film le fruit d’une étude métrologique statistique qui montre que l’on retrouve sur les monuments d’avant le 18ème siècle, l’emploi en priorité du pied métrique (33,3 cm) et de la coudée royale Égyptienne en plus des mesures romaines. (Voir l’étude ici).

Bref, l’idée que le mètre est employée en Egypte est renforcée. Un autre exemple-vous est donné de l’autre côté de l’océan Atlantique en Bolivie, à Tiwanaku notamment. (Voir un extrait ci dessous.)

https://www.facebook.com/BATISSEURSDELANCIENMONDEJAYANFILMS/videos/204850716955115/

Le film envisage l’idée que les civilisations anciennes ont connues des périodes climatiques très compliquées avec une montée des océans de 120 mètres, pouvant effacer toutes traces de la civilisation qui serait à l’origine de cette science métrologique et géodésique, ainsi que de ce savoir-faire époustouflant. Mais l’idée d’un cataclysme annoncée par les anciens n’est pas reprise faute d’être démontrée. J’abonde dans ce sens, il n’est pas possible d’extrapoler un message d’avertissement d’un cataclysme prévisible et cyclique. Il y aura des catastrophes planétaires de grande ampleur, c’est évident, il en a toujours été ainsi, et depuis la nuit des temps la terre connaît des périodes d’extinction de masse et des catastrophes cosmiques, volcaniques, climatiques… Annoncer cette catastrophe, c’est aussi facile que de dire que le soleil se couchera ce soir… c’est juste une question de temps. Patrice Pooyard a écarté toute hypothèse indémontrable, et je le rejoins.

Quant à l’origine de ces constructions, cela reste le mystère, et Patrice n’a pas pris parti vers des options extravagantes comme celle des extra-terrestres. Et là encore, je le rejoins. Cette tentation est facile, lorsque nous sommes en peine d’expliquer certaines choses nous avons trop vite fait d’invoquer la magie, dieu, ou des extra-terrestres. Et alors, nous sous estimons nos propres capacités. Chercher ailleurs, l’explication des réussites de l’humanité, c’est avoir une bien triste image de l’humanité. A mon sens, le plus simple reste toujours l’origine humaine pour ces constructions.

Une personne avait posé cette question dans la salle, en rappelant que je ne sais plus quel ministre Russe avait dit qu’ils étaient en contact avec des extra-terrestres. Alors, il faut être lucide, le niveau de confiance que l’on peut apporter à un témoignage de ce genre-là, de la part d’un politicien (ou d’une autre personne) est de ZERO, un témoignage, aussi extravagant ne constituera jamais une preuve suffisante dans ce domaine-là. Nous savons tous avec quelle facilité les politiciens peuvent mentir, tout comme les sportifs pris la main dans le sac. Bref, l’humain est capable de mentir, de s’auto-persuader avoir vu des choses, et nous en avons des exemples tous les jours. Sans vouloir leur jeter la pierre, cela illustre juste que les témoignages n’ont pas de valeur de preuve. Affirmer que les extra-terrestres sont à l’origine de ces constructions demandent un peu plus que des témoignages (témoignage impossible par ailleurs, puisque nous n’y étions pas), cela demande des preuves que nous pouvons tous vérifier, et qui ne souffre pas d’une extrapolation de l’interprétation. C’est pour cette raison que je travail essentiellement sur la géométrie et la métrologie comme moyen de transmission et d’expression des anciennes civilisations, car la géométrie et la mesure sont des informations très objectives, facilement vérifiable, et pouvant être appuyées statistiquement comme je le fais ici à propos des pyramides D’Égypte ou là à propos des mégalithes.

Si je devais résumer les éléments clefs de ce film :

  • Les bâtisseurs de l’ancien monde méritent plus d’attention de notre part, car leurs réalisations ne sont en rien banale, elles sont prodigieuses et précises, et si elles sont vraiment faites avec des moyens simples, alors leurs auteurs étaient animés par quelque chose que nous avons perdue.
  • Les anciens avaient déjà mesuré la terre avec précision il y au moins 4500 ans (j’irais même jusqu’à 6500 ans au minimum).
  • Il existait nécessairement des relations culturelles et scientifiques entres les différents continents à une époque lointaine du fait de l’emploi de mesures identiques.

Le film appel à revoir notre vision de l’histoire, à cesser de croire que plus on remonte le temps plus les peuples étaient sauvages, barbares, tyranniques, mégalos allant jusqu’à ériger des pyramides de dingue à des fins de sépultures uniquement. Il y a quelque chose qui nous a complétement échappé. Et tant que l’humanité aura entre ses mains une version fausse de son histoire, elle sera incapable de se projeter convenablement. Car il y a une nuance fondamentale entre raconter aux enfants que les pyramides sont les tombeaux de rois mégalos, et expliquer que ces monuments sont des héritages scientifiques primordiaux laissés là, par un peuple pour la postérité.

Si vous voulez une image plus saisissante, imaginez que vous êtes un enfant, et que vous ne connaissiez pas vos parents, et qu’on vous explique que ces derniers étaient des personnes mégalomaniaques roulant en Rolls Roye, exploitant les salariés de leurs mines de charbons, se vautrant dans l’opulence et le luxe pendant que les mineurs de fond logent dans des cabanes… Avouez que ce n’est pas très glorieux et cela ne va pas vous aidez à vous construire. Mais si au lieu de cela, on vous explique que vos parents étaient animés par des questions universelles et profondément humaine, qu’ils avaient créé une association pour venir en aide à ceux qui ont faim, qui dorment dehors, qui sont victimes des guerres… Je crois que vous seriez fière, et que vous auriez envie qu’eux aussi soit fière de vous… cela va évidemment conditionner ce que vous allez devenir…

C’est exactement la même chose avec l’humanité. Si celle-ci nous est présenté comme étant mégalomane, guerrière, impérialiste, racialiste…. Comment voulez-vous que l’humanité trouve la force de se dresser contre la tyrannie, puisque celle-ci semble inscrite en filigrane dans sa propre nature. Vous ne pouvez le faire que si vous savez que l’humanité est capable des exploits qui sont mis en perspective dans le film…. et qui n’en représente qu’une infime partie.

Le film apporte des éléments de réflexion, il nous invite à chercher et à comprendre d’où nous venons à partir de preuves matérielles remises en perspective, là ou bien d’autres existent, comme preuve d’une humanité bien plus inspirante que celle que l’on nous dresse.

Bref, vous passerez un bon moment, et beaucoup de questions vous viendront à l’esprit lorsque vous irez voir le nouveau film de Patrice Pooyard « Bâtisseurs de l’Ancien Monde ».

Voici un autre extrait, relatif à la machine d’Anticithère.

BAM – MÉCANISME ANTICYTHÈRE (EXTRAIT)

BAM – MÉCANISME D'ANTICITHÈRE (EXTRAIT) DUNKERQUE le 22 MAIRenseignements et réservations : jayanfilms.com

Publiée par Bâtisseurs de l'Ancien Monde JAYAN FILMS sur jeudi 10 mai 2018

SUIVRE L’ACTUALITÉ DU FILM ICI

Ayant eu le loisir de me rendre sur certains sites majeurs, je travaille à produire un documentaire qui tentera d’approfondir cet aspect et de mettre en évidence le très haut niveau de science des anciens et la transmission de celle-ci sur tous les continents à une époque dont ne subsiste que les pierres et leurs dimensions, les planètes et les étoiles…

Je vous donne RDV cet automne pour : « PEROU BOLIVIE NOUVEAU REGARD »

 

 

5 Commentaires

  1. Magnifique analyse. J’adore votre conclusion sur le portrait de nos ancêtres, il est en effet probable que la vision que nous avons d’eux est complètement erronée, et que cet imaginaire collectif entretenu depuis des millénaires ne nous aide pas à mieux nous comporter. Merci pour tout le travail que vous faites.

  2. Bonjour

    J’adore vos travaux de recherche sur l’antiquité. J’ai visionné plusieurs fois LRDP avec toujours autant de plaisir à chaque fois.
    Je désirerais savoir comment me procurer le film B.A.M. ou bien savoir si l’on peut le visionner.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cordialement

  3. Je te connaissais par ton nom, que j’ai entendu il y a peu, sur une émission de Nuréa tv, avec jan niedbala. Je rejoins ton analyse. Pas besoin de faire venir E.T.
    Ce qui n’empêche que nous sommes clairement amputés du savoir de nos ancêtres, et que sans passé nous aurons du mal à avoir un avenir. Ouvrez les yeux les ami(e)s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*