ÉTUDE STATISTIQUE DES UNITÉS DE MESURE EMPLOYÉES POUR DIMENSIONNER LES PORTES D’ENTRÉES DES ÉGLISES DU XI AU XVIII SIECLE


Voici l’étude cité dans le film Batisseurs de L’Ancien Monde (BAM) de Patrice Pooyard.

RÉSUMÉ :

À partir d’un échantillon réalisé dans un secteur géographique donné, en mesurant les dimensions des portes d’entrée d’églises, chapelles et abbatiales du secteur, nous observons une redondance dans les unités de mesure employées entre le 11ème et le 18ème siècle.

Les unités de mesure les plus redondantes sont 33,3 cm, 20 cm, 31,4 cm, 52,3 cm, 86,6 cm et 38,9 cm. Ces unités révèlent l’usage du mètre (1/3 m = 33,33 cm, 1/5 m = 20 cm), de la coudée égyptienne (52,3 cm = 1 coudée, 5/3 de coudée = 31,4 cm), d’une variante du « pied de roi » de 32,48 cm (43,3 et 86,6 cm qui mesurent 4/3 et 8/3 de pied de roi) et enfin le pouce romain 1,852 cm (21×1,852 = 38,9cm).

Ces observations factuelles et statistiques suggèrent que les unités de mesure telles que la coudée et le mètre se sont transmises au cours des millénaires de notre Histoire, jusque dans les sociétés de bâtisseurs que l’on appelle les « Compagnons » qui sont souvent à l’origine des grandes constructions européennes réalisées entre le 11ème et le 18ème siècle. L’hypothèse proposée par certains auteurs, à savoir que la connaissance d’une mesure identique à l’unité métrique aurait existé avant les travaux de Méchain et Delambre (fin 18ème), se trouve ici confirmée. Le mètre est une unité de mesure très ancienne issue des dimensions de la Terre. Les découvertes métrologiques des savants qui se sont rendus en Égypte sous Napoléon avaient d’ailleurs signalé dans leur compte-rendu que tout portait à croire que les anciens Égyptiens avaient déjà mesuré la Terre.

La coudée de Nippur, la coudée égyptienne, le pied romain ou grec, le « pied drusien », le yard mégalithique et le mètre, sont des unités de mesure qui présentent des imbrications évidentes, attestant d’une métrologie ancienne à l’origine de toutes les autres. Une mesure reculée dans le temps et très précise de la Terre (datant du néolithique ?) s’est répandue dans tous les systèmes de mesure avec des variations sur le nombre d’unités de base, ce qui donne l’impression trompeuse que ces unités n’ont aucun rapport.

Mots-clefs :

Métrologie antique, métrologie du Moyen-âge, métrologie de la Renaissance, étude statistique, mètre, coudée, toise, pied, doigt, coudée, yard mégalithique, stade.

LIRE L’ÉTUDE COMPLÈTE ICI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*