HISTOIRE IMPROBABLE

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

L’histoire officielle de l’Ile de Paque comporte de telles lacunes qu’elle semble improbable si on prend un peu de recul pour y réfléchir.

Voici en résumer l’histoire officielle : 

L’ile est tellement isolée, que des polynésiens auraient découvert sur leur embarcation cette île entre l’an 400 et 1200 de notre ère.

Ils y auraient construit 900 statues Moai, dont certaines de 80 tonnes, les auraient déplacés, érigés, et auraient construit aussi les socles monumentales qui servent à poser les Moais alignés.

Il aurait pour cela du utiliser beaucoup de bois, et aurait couper la forêt, entraînant une érosion des terres fertiles, rendant dès lors impossible leur agriculture. Et ce peuples auraient partiellement disparus, et les derniers survivants furent découvert en 1722 par un explorateurs néerlandais.

Ces découvreurs, rencontrèrent les derniers survivants d’une civilisation de 2500 personnes environs, qui à ce moment là, étaient incapable de tailler des Moais, incapable de grande navigation ou de se construire des maisons solides de pierres.

Tout cela n’est qu’une supposition simpliste :

En effet, il est étonnant que les tailleurs de Moai, mais aussi de mur de pierre digne des murs du Pérou ou d’Egypte, n’ai pas pris la peine de construire des habitations, vraiment très étonnant. Je ne vois  pas comment une civilisation peut atteindre ce niveau technique sans passer par le stade de construction d’habitation utilisant la pierre. As t’on d’autres exemple de peuple qui battissent d’abord des monument de culte avant de batir des habitations ?

Ce petit peuple aurait dépensé une énergie considérable pour tailler et mettre en place près de 900 statues et aucune maison ?

Et bien sur, se pose la question des ressources pour survivre. Certe la mer permet de pécher, mais la présence d’eau douce est limité à 3 lacs à l’intérieur des volcans, il n’y a pas de rivières ou de petits torrents. La quantité de pluie annuelle est de 1138 mm, est ce suffisant pour nourrir plus de 3000 personnes ? Car notons aussi au passage, que si nous avons une populations de 3000 individus, il y a des femmes, des enfants, des vieillards, des malades, bref, tout le monde ne peut pas s’investir pour tailler des statues.

Il y a une énorme incohérence dans ces simples faits.

Notons aussi, que ce n’est pas parce que le premier découvreur en 1722 y découvre des polynésiens, que l’île à toujours été habité par des Polynésiens en exil depuis plusieurs siècles. L’ile à pu être déserté après achèvement des travaux, puis repeuplés par la hasard de la vie plusieurs millénaire après. Cette supposition ne peut pas être exclue, car les hommes découvert là bas ne savaient pas tailler la pierre, ils n’avaient pas d’outils adéquate non plus. Il est peu probable que ce savoir ce soit perdu au fil des siècles, très peu probable… à moins qu’il ne s’agissent pas du même peuple.

D’ailleurs, de ce peuple découvert en 1722, aucune information relative aux nombres d’or, l’Egypte, la coudée, les unités de mesure antiques ne semblent émerger des connaissances de ce peuples. Relisez l’article que j’ai fait sur les dimensions de l’Ile et sur les étranges volcans de l’Ile. Les habitants de l’Ile semble avoir perdu la mémoire, la tradition orale n’évoque pas ces faits pourtant indiscutable de la géométrie d’or de l’Ile de Paque.

DIMENSION ILE DE PAQUES

Mon intuition…. l’Ile de Paques est une des cités d’Or. Je ne sais pas s’il y en a 7 comme dans l’évoque les légendes antique du peuple de Mu et des Atlantes, mais l’Ile de Pâques évoque le nombre d’Or qu’elle pourrait faire partie des vestiges d’un savoir oublié très ancien de l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *