MOHENJO DARO

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

mohend

Ce qu’on peut lire sur Wikipédia

Mohenjo-daro — littéralement le Mont des morts, un nom qu’il partage avec Lothal — est un site important de la civilisation de la vallée de l’Indus, on y trouve les vestiges d’une des plus grandes cités de l’âge du bronze indien. Il est situé au Pakistan à 300 km au nord-nord-est de Karâchi.

Ayant subi peu de dégradations modernes, son état de conservation est meilleur que celui d’Harappâ, et par suite, c’est une importante source d’informations sur la civilisation à laquelle la ville appartenait. Elle a été construite durant le IIIe millénaire av. J.-C. et a été abandonnée à la fin du XVIIIe siècle av. J.-C., vraisemblablement en raison d’un changement du cours du fleuve Indus.

Cette cité antique suscite beaucoup de débat pour plusieurs raisons.

  • Sa datation est très incertaine, on parle de 3000 ans avant notre ère, mais cette datation ne fait pas l’unanimité…. elle fait consensus car elle colle avec notre vision de l’histoire des civilisations.
  • La disparition de ces habitants est mystérieuse. La ville ne semble pas avoir connus une guerre, car on retrouve peu d’arme, peu de squelettes.
  • On parle aussi d’explosion nucléaire. (voir extrait ci dessous)

Selon un article de la Pravda du 17 janvier 1994, les scientifiques Davneport et Vincenti ont déclaré que la ville de Mohenjo-Daro avait été ravagée suite à une explosion nucléaire. Ils ont trouvé de grosses strates de glaise et de verre vert. Les archéologues supposent qu’une très forte température a fait fondre de la glaise et du sable qui ont durci immédiatement après. De semblables strates de verre vert ont été retrouvées dans le désert du Nevada après chaque explosion nucléaire. (citation)

Tout cela demande une confirmation….. il faut être prudent….à propos de ce qui se dit ici ou là sur la toile à propos de cette cité. Nous avons à notre disposition peu d’information permettant de confirmer l’hypothèse d’une explosion nucléaire, et rien ne permet non plus de dire qu’il ne s’agit pas d’une contamination récente issue d’essai nucléaire, de bombe à uranium appauvrie suite à des conflit armés dans le secteur… bref, cette information nécessite une confirmation qui n’existe pas à l’heure actuelle.

Le mystère le plus intéressant est certainement celui de l’écriture qui ressemble beaucoup à celle qui aurait eut cours à l’autre bout du monde sur l’Ile de Pâques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *