FONCTIONS

Abonnez vous gratuitement

Pour recevoir les derniers articles, les dernières découvertes, dates des conférences, visites guidées...

Officiellement, ce sont des tombeaux pour de grands rois qu’on appel les Pharaons. Ces derniers désirant des tombeaux ostentatoires, ont fait construire les pyramides.

Personnellement je n’y crois pas du tout. D’une part il n’a jamais été retrouvé le moindre sarcophage d’un Pharaon dans les pyramides de Gizeh, y compris celles dont ont a découvert des salles aux 20ème siècles. Lorsque les explorateurs ouvrirent pour la première fois ces salles, ils y découvrirent bien une sorte de coffre de pierre qu’ils pensaient être une tombe, mais, une fois le couvercle retiré, il n’y avait rien à l’intérieur, le néant. Et pour cause, le trésor repose bien plus sur les dimensions du coffre que sur son contenu, mais cela seul un esprit capable de mettre le matérialisme de coté peut s’en apercevoir.

De plus, ces pyramides ne sont pas ornés de symboles hiéroglyphiques, et encore moins du nom du défunt roi sensé y rester pour l’éternité. Cela est inimaginable qu’un monument ostentatoire comme le disent les égyptologues ne comporte pas la moindre référence à un pharaon.

Les pharaons découverts récemment ne le furent pas dans des pyramides, mais dans des temples, dans des sortes de cavernes, ou des mastabas. Et, ces temples contenaient moult trésors matériels, et de nombreuses inscriptions hiéroglyphiques. Leurs tombeaux ne ressemblent en rien à des pyramides.

Non, ces pyramides ne sont pas des tombeaux, ils s’agit probablement d’espace sacré sensé traverser les millénaire en nous délivrant un message qui repose sur une langue universelle, c’est à dire, la géométrie et les mathématiques. Cette hypothèse contrairement à celle des tombeaux est doté d’un grand nombres d’indices qui sont autant de preuves mathématiques, statistiques et géométriques.

Les pyramides permettent d’encoder des informations numériques. Selon l’unité de mesure qu’on utilise ont y découvre différentes informations. Le plus dure étant de faire preuve de déduction et d’intuition pour savoir quelles sont les rapports de dimensions qu’ils faut prendre en compte. A mon sens, toutes les cotes dimensionnelles ont une importance, mais nous n’avons plus les clefs pour décrypter l’intégralité de ce code.

Certains y voient des machines hydrauliques, pourquoi pas. Il me semble probable que les pyramides sont multifonctions, elles sont des espaces sacrées, des informations numériques, peut être des machines avec des fonctions hydrauliques, pourquoi pas, cela reste à démontrer à mon sens. Si certains auteurs en sont convaincu, je reste plus ouvert à cette hypothèse que certain de sa validité.

Comments

  1. Bonjour,
    Intéressé je me permets de vous donner mon idée sur le sujet. Géométrie et mathématique oui bien sûr mais tout ça pour donner une forme, une dimension précise… Je veux dire par là que toute forme donne naissance à une vibration, une fréquence précise et peut-être non identifiable par nous à ce jour…. Chaque être est différent de l’autre et vibre autrement car n’oublions pas que nous sommes plus dans le vide que dans la matière….ET si matière il y a c’est beaucoup d’eau et qui dit eau dit mémorisation surdimensionnelle voir conférence de Marc HENRY.
    JM K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *