CONTENU PASSIONNÉ

Le pont entre les sciences anciennes et la biologie humaine.

Toute la métrologie ancienne, celle qui fut pensée par de lointains ancêtres pour déterminer les unités de longueur, de temps, de poids, d'énergie... furent pensée en fonction de paramètres dont nous ne soupçonnons pas l'ampleur. Je dis souvent, que la coudée royale, le mètre, la seconde furent pensée en fonction de paramètres géodésiques, astronomiques de la terre. Mais ce que je dis rarement, c'est que les paramètres de la physiologie humaine sont aussi impliqué dans cette conception scientifique ancienne. L'ampleur des paramètres physiques que les anciens ont harmonisés est inimaginable au premier abord.

Ce contenu est uniquement réservé aux membres PASSIONNÉ ILLIMITÉ et LECTEUR ET VISITEUR.
Se connecter S’abonner maintenant