Je m’appel Quentin Leplat. Comment en suis je arrivé là ? Après un bac Science et Technique de l’Ingénieur option génie mécanique, je suis entré à l’UFR Science et Technique des Activités Physique et Sportive. Aucun rapport vous allez me dire ! Mais ce fut passionnant, les études pour devenir professeur de sport sont riches, car nous devons étudier la biologie, la physiologie, la nutrition, la psychologie, la sociologie, la bio mécanique et d’autres activités du même tonneau.

Nous en ressortons en étant expert en rien, mais avec un bagage de connaissances scientifiques multiples qui permet d’appréhender les choses dans leur globalité et d’en saisir les interactions. Nous devenons à force de pratique, spécialiste dans la compréhension de phénomène complexes.

En matière de recherche alternative sur les anciennes civilisations, cette approche permet de ne pas se focaliser sur un point, mais de tenter de comprendre les choses en intégrant toutes les composantes (astronomie, géométrie, métrologie, géographie, sociologie, anthropologie….)

Certes, mais, qu’est ce qui m’a amené à animer ce blog et à approfondir le sujet passionnant qui consiste à comprendre la pensée (scientifique, artistique, philosophique…) des premières civilisations ?

Il s’agit du documentaire de Patrice Pooyard : La révélation des pyramides. Ce film, bien que comportant de nombreuses fragilités, met en évidence et popularise des faits très peu connus qui gagnent à l’être, mais qui ne sont que l’introduction d’une découverte beaucoup plus vaste de notre histoire.

Le fait le plus étonnant de ce film, c’est qu’il démontre que les gens qui ont construit la grande pyramide de Khéops, employaient au minimum deux unités de mesure : la coudée royale et le mètre. Or, il est en théorie impossible que le mètre fusse employé à cette époque. C’est le point fort de ce film, c’est celui sur lequel personne n’a pu contredire, sauf au point de se ridiculiser par l’usage des biais d’infirmations de piètre qualité. D’ailleurs, les Égyptologues et historiens au courant de ce fait se gardent bien de le commenter, car ils savent qu’a part invoquer le hasard équivalent à gagner 3 fois de suites au loto, ils n’ont pas d’autres arguments.

Pensez aussi à lire mes critiques, elles illustrent la prise de recul à propos des informations et hypothèses du documentaire. (Le doc à voir sur Youtube). J’attire d’ailleurs votre attention, sur le fait, que je n’ai pas de théorie à vendre, de vérité à vous proposer. Mon travail est libre, tout vous est proposé gratuitement. Je ne fait que proposer des réflexions, des méthodes d’analyses que nous n’avons pas pour habitude de faire. Je sais très bien que cela peut heurter nos conceptions de l’histoire de l’humanité, mais rien ne vous oblige à y adhérer, encore moins à me lire. Je rédige ce blog avant tout pour le plaisir…. celui de partager les énigmes qui nous entoure. J’invite beaucoup plus à la réflexion qu’a me croire !

J’ai commencé ce travail de recherche fin 2012, et je n’ai commencé à publier ce dernier début 2016. Bien m’en a pris, car cela m’a permis de progresser très vite, car j’ai du faire de très gros efforts de préparation, de vérification, de documentation. J’ai aussi du répondre à des questions pertinentes ou pas, ce qui m’a permis d’améliorer sans cesse mes méthodes de recherches, et d’aiguiser mon argumentation. Mes premières publications ne sont pas toutes pertinentes, car personne ne peut avancer sans faire d’erreur, mais plus j’avance avec passion et plus mes publications deviennent redoutables, simples, percutantes et objectives.

Les découvertes que je fais m’apporte beaucoup de joie, mais elle dérange aussi les consensus. Mais l’histoire véritable ne s’encombre pas de consensus, je n’ai pas à me soumettre à une vision de l’histoire, je n’ai pas le soucis de la conformité pour faire partie du monde universitaire. Je rassemble des faits qui entrent en cohérence, et s’il ne colle pas à l’histoire, c’est l’histoire qu’il faut réécrire et non les faits qu’il faut nier.

Démystifions un peu cette fable qui voudrait que nous, homme du 21ème siècle, avec nos “Ipoules 7+” sommes la société la plus aboutie n’ayant jamais foulée la terre : 

  • Bien avant Galilée les hommes savaient la terre ronde et en connaissaient sa taille exacte.
  • Bien avant Christophe Colomb les hommes connaissaient l’Amérique et tout le reste du monde.
  • Bien avant nos géographes post révolution Française, les bâtisseurs de la Pyramide connaissaient l’étalon de mesure : LE MÈTRE, la SECONDE et même la GRAVITE.
  • Bien avant nos physiciens du 20ème siècles, des hommes semblaient connaitre des constantes comme, le nombre d’Euler.
  • Bien avant nos meilleurs astronomes munis de télescopes et ordinateurs, les civilisations de l’antiquité connaissaient les cycles d’oscillation de la terre et ils connaissaient sa durée.
  • Bien avant nos télescopes, les hommes avaient identifier les planètes Uranus, Saturne, Jupiter et leurs satellites respectifs. Ils avaient compris que Saturne disposait d’un anneau que la mythologie appelait serpe de Chronos.
  • Bien avant l’invention du GPS, des satellites et ordinateurs, des gens ont été capable de mesurer des distances et des angles sur de très longues distances, mettant en évidence leur parfaite capacité à cartographier le monde.

Et bien d’autres choses que nous n’imaginons pas….

Pendant 1000 ans des civilisations au Pérou (Pyramide de Caral) ont vécus en des temps reculés sans qu’on ait trouvé le moindre indice de conflit interne ou de guerre extérieure ! Ce que les Archéologues ne comprennent pas, car cela va à l’encontre de toute les théories selon lesquelles les civilisations se sont formées en raison des conflits entre les peuples, soit pour se protéger, soit pour conquérir. Et bien non, une civilisation plus ancienne que la vielle Égypte (en théorie) au Pérou à prospérée dans la paix, sans obscurantisme impliquant les sacrifices humain et autres travers d’un humain dont la nature n’est pas aussi noir qu’on nous le fait croire.

 

Ne ratez plus nos publications,

close

17 Commentaires

  1. Bonjour, je pense que vous avez trouvé ce que suggère Vermart à propos du diamètre du Soleil. Et que ce sera dans votre prochain livre. J’ai un texte interprétant ce résultat, où il n’est évidemment pas question des 9 dieux de la génère! Mais bien de racine de pi sur phi. Je serai heureux de vous le faire parvenir, vous avez mon adresse.

    • Bonjour.
      J’ai vu passé déjà ce genre d’information. Il y a de toute évidence des mégalithes authentique en Russie, mais certaines photos ne me semble pas authentique et convaincante, il s’agit pour moi de blocs de roche naturelle qui se sont fracturé suite aux épisodes de gèle et dégelè de la roche, le tout avec une forte érosion et exposition au soleil. La roche en se fracturant peut prendre des formes très proche de figure géométrique étonnante. Ces rochez peuvent aussi être des restes de couches sédimentaire dont ne subsiste que la partie la plus dure, formant ces étranges piles de blocs de roche. On a aussi d’autres exemples de roche étrange, la lave de basalte en se solidifant forme des colonne de pentagonne comme la chaussée des géants. Certains informations sont à prendre avec des pincettes….

  2. Bonjour Quentin, merci de nous faire decouvrir ces anciennes civilisations.. J’adore… Pour ma part je suis francaise, et je vis en Bolivie.. Je suis passionnee par TIWANAKU entre autre.. Un site qui date de 15 a 17000 ans et a chaque fois que nous y allons a chaque fois la meme question ..Comment ont ils ont fait cela… C’est impressionnant… J’espere aller a TEOTIHUACAN…

  3. Bonsoir
    Je recherche un dolmen situé prés de Carnac et sur la petite route vers Rennes.
    J’ai visité ce site en 92 mais je ne retrouve plus son adresse.
    Particularité:une inscription sur un panneau sur le site.
    Je cite:Les hommes ne sachant plus ériger de dolmens, il construisirent des cathédrales.
    Si vous avez des infos…merci

  4. Bonsoir
    Je viens de voir votre conférence sur nurea tv
    Vous avez fait remarquer que la différence entre la taille de la terre a l équateur et la taille de la terre aux pole était de 9/10 et que vous calculiez souvent cette différence a la base carré des pyramides.
    Cela m a fait tiqué en numerologie la terre c’est le chiffre 4 et elle n’est pas représenté comme une sphère mais son symbole est le carré
    C était juste une petite remarque

  5. Bonjour Quentin,
    Toujours eu un intérêt pour les mystères du monde, sans pour autant vouloir d’explication, mais juste le plaisir de laisser libre cour à l’imaginaire…
    Je découvre tes documentaires sur les mégalithes, et du coup Howard Crowhurst, etc… passionnant !
    Mais ce n’est pas ce sujet qui me décide à te contacter aujourd’hui : c’est le sujet “carte de Piri Reis”. Pourquoi affirme-t-on que l’Antarctique est représenté ? j’essaye de comparer (avec mon regard de non-cartographe, non-géographe, bref aucun entraînement ou formation pour cela) cette fameuse carte et une carte récente, et je ne vois pas l’Antarctique, juste le “bas” de l’Amérique du Sud… Quelles autres sources a-t-on pour dire que l’Homme connaissait ce continent sans sa couche de glace ?
    Au plaisir de te lire,
    Bien cordialement,
    Delphine

    • Bonjour, je vous avoue que je ne suis pas non plus convaincu sur la carte de Piri Reis.
      Il y a eut des critiques quant à l’interprétation de cette dernière que j’ai trouvé assez pertinente et au moins aussi convaincante.
      Se baser uniquement sur cette carte est insuffisant pour démontrer que l’antarctique était connu.

      • J’avais une autre question : cette fois concernant les erreurs relevées sur le travail effectué à la fin du 18ème pour définir le mètre : on dit que statistiquement les petites erreurs (en + ou en – )finissent en fin de compte par s’annuler les unes les autres, tu penses que ça ne peut pas être le cas pour leur travail ?
        Merci ! 🙂
        Delphine

  6. BONJOUR
    pour comprendre comment a l”époque pré celtique ou encore plus ancienne les gens avaient la capacité de se géolocaliser, est facile a expliquer. Ils avaient une connaissance plus intime de la géobiologie et ressentaient la “respiration” de la terre. ils avaient la connaissance des réseaux telluriques et de Hartmann ce qui donne l’horizontalité. Pour déterminer une distance exacte il suffit de s’aider d’un pendule ou à leur époque d’autres outils, et en partant d’un point précis se déplacer en interrogeant le pendule sur la distance parcouru par rapport à la distance que l’on souhaite obtenir. Quand la réponse du pendule est positive , la distance est atteinte avec une grande précision. Tout bon radiesthésiste est capable de le faire sans problème. Avec ces deux connaissances on peut tracer des horizontales et verticales.
    ne pas oublier que le pendule est l’aiguille de l’appareil de mesure qui est en nous, il n’a rien de magique.
    je souhaite être en contact avec Quentin Leplat mais je n’ai pas de coordonnées
    mon site est en cours de reconstruction http://www.science-et-guerisseur.webnode.fr
    je suis physicien conférencier et auteur de livres

    • Bonjour,
      Je connais cette méthode, mais je n’ai pas les moyens de savoir si cela fonctionne. J’ai cherché un peu d’information mais sans succès à ce propos.
      Cela me parait être bien plus étonnant encore qu’une méthode basique reposant sur la triangulation et les mathématiques qui sont des connaissances très anciennes.
      Il faudrait faire des études concrètes de terrain pour vérifier s’il est possible de déterminer une distance de cette manière là. Est ce que cela existe ? Si personne ne l’a fait, il faudrait envisager avec une association de géobiologue de faire des expériences de terrain avec un groupe témoin par exemple.

      • Comment dire ! je pense que MERCI est le mot juste et adapté.
        Merci pour vos travaux car cela me pousse encore plus à chercher et chercher (quoi je ne sait pas ! mais si je trouve je le saurais… enfin j’espère).
        Avez vous besoin que l’on vous aide à chercher des hypothèses ou des indices ? si oui n’hésitez pas.
        Cordialement

  7. Bonjour Mr Quentin LEPLAT.
    J’ai découvert de manière fortuite votre documentaire intitulé “Incroyable Plan des Mégalithes du Sancy”.
    Permettez-moi de vous adresser mes félicitations pour la qualité excellente de vos recherches et découvertes.
    Une simple petite erreur nominale, la petite chapelle située en face du brionnet, est dans le village de CRESTE et non Crest.
    Attention à la confusion qui existe déjà avec un autre village qui est situé au au sud de Clermont qui, lui, porte le nom de ” Le Crest”.
    Un habitant de CRESTE……..

  8. Bonjour Quentin,

    je ne sais pas si cela a été évoqué mais existe-t-il une relation entre la hauteur de la pyramide de Keops et la distance entre la terre et le soleil?
    j’ai pu constaté qu’approximativement la hauteur en mètre de la pyramide correspond a la distance terre et le soleil en millions de kilomètre au solstice d’hiver. (149 000 000). Merci et félicitations pour votre travail c’est fascinant.
    Cordialement
    Jluc Fichelle

    • Bonjour.
      Après m’être pencher sur la pyramide, je pense que sa hauteur à été choisi pour exprimer des nombres différents suivant la mesure que l’on prend. 5 mesures émergent : coudée de Nippur, Coudée Royale, Coudée Nilométrique et yard mégalithique… et aussi le mètre… Il reste difficile ensuite de comprendre le sens des dimensions. La relation avec le soleil est évidente, mais pas de la façon que vous suggérer. Il s’agit plus d’astronomie géométrique dans l’espace et le temps.

Répondre à bauval Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.