LA RÈGLE DE KAHUN, UN ARTEFACT OUBLIÉ EN ÉGYPTE.

RÉSUMÉ :

Dans les années 1890 l’égyptologue W.F Pétrie fouille la pyramide de Hawara. Il y découvre une règle étrangement graduée. Elle mesure 67,11 ± 0,02 cm. Elle comporte des intervalles irréguliers (au nombre de 8) et aucun ne correspond à un nombre entier de doigts (1,87 cm) utilisés sur la coudée royale qui sert pourtant de référence. Pétrie tentera d’interpréter l’objet sans conviction. Puis, cette règle tombera dans l’oubli jusqu’à ce que je trouve la mention d’un tel objet au cours de mes recherches. La règle de Kahun est pourtant très simple à interpréter d’un point de vue métrologique. Il suffit juste d’en avoir les clefs. Cette règle est entre autre reliée à la coudée royale égyptienne (52,36 cm), le mètre moderne (100,00 cm), ainsi que des nombres irrationnels tel que le nombre d’or (1,618). En allant un peu plus loin on peut même comprendre que la règle de Kahun est aussi reliée au yard mégalithique (82,944 cm) et la coudée de Kha (52,78 cm).

Reproduction de la règle de Kahun 67,11 cm ± 0,02. (Q Leplat)

Les traces de l’emploi de cette coudée dans l’architecture des pyramides.

Sans allez bien loin en regardant les plans de la grande pyramide effectués par Gilles Dormion, l’on s’aperçoit que l’un des conduits, “que l’on appel conduit d’aération à défaut de savoir ce dont il s’agit”, débouche à 67,13 m d’altitude, soit 100 fois la règle de Kahun.

En allant un peu plus loin, et que l’on regarde la pyramide de Mykérinos juste à coté, voici ce que l’on découvre.

Un cercle de rayon 100 fois la règle de Kahun aura un périmètre identique à celui de la base carrée de la pyramide. Cette règle permet de faire la quadrature du cercle et du carré. Et après, des experts “autorisés à penser” (dixit Coluche), osent dire que les Égyptiens étaient ignorants du nombre PI…

Décryptage des intervalles de la règle de Kahun.

Ces 4 premiers intervalles suffisent à bousculer tout ce que les historiens et égyptologues croyaient savoir à propos de la métrologie des Égyptiens. Ces derniers ont déclinés la coudée royale exactement comme l’affirme les compagnons bâtisseurs de cathédrales, en utilisant le nombre d’or pour passer d’une mesure à l’autre. (coudée, pied, empan, palme…)

Pour approfondir, j’ai écris ce petit livre d’une soixantaine de pages avec des schémas. Cette règle présente des intervalles faisant appel à des nombres entiers, des nombres irrationnels. Mais le plus étonnant, c’est que cette règle est en lien avec des paramètres astronomiques de notre système solaire et la gamme musicale telle que nous la connaissons.

COMMANDEZ ICI

Un extrait de la conférence de 29 minutes pour comprendre.

Je vous offre cet extrait de la conférence qui dure normalement deux heures et ou je détail l’interprétation simple qu’il est possible de faire de cette règle de Kahun.

Dans le reste de la conférence, je montre comment cette coudée indique des paramètres astronomiques de notre système solaire. Et encore plus étonnant, c’est la gamme musicale qui semble se manifester dans le choix de ces intervalles. Vous pouvez donc trouver la conférence complète dans notre boutique en VOD, ou en devant membre passionné ici.

Si vous souhaitez approfondir votre connaissance de la science ancienne qui sous tend ces étonnantes découvertes, je vous suggère de vous abonner à la chaine https://tv.epistemea.fr

Ne ratez plus nos publications,

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.