RETOUR A TEOTIHUACÁN, Quentin Leplat fait son auto-critique.

Petit rappel

En mars 2016, je publiai sur le web mon premier documentaire, Teotihuacán, la Cité des Sciences des Bâtisseurs. C’est ce petit film qui m’a lancé et fait connaitre dans le domaine alternatif de l’étude des civilisations anciennes.

Pour être tout à fait honnête, avec 4 années de recul, ce premier film m’apparait très moyen et comporte un certain nombre d’erreurs d’interprétation. J’ai donc décidé de faire une émission avec Hervé, l’animateur de la chaine Monde Mystérieux, pour faire une autocritique de ce film.

Revoir l’émission.

Quelques éléments de réflexions

Dans cette auto-critique, je vais montrer un certain nombre de faits qui sont bons à mettre à la poubelle. Comment ai – je pu me tromper autant ? C’est assez simple, j’ai manqué d’expérience et de discernement pour comprendre et interpréter certaines observations pourtant factuelles. Le fait de publier ce film m’a permit d’entrer en contact avec d’autres chercheurs plus en pointe que moi, et à partir des échanges que nous avons pu avoir, j’ai petit à petit pu m’approprier des méthodes de recherches en astro-géométrie, métrologie historique et en quadrivium. Ces 3 sciences interconnectés sont de toutes évidences les bases de la science telle qu’elle se concevait dans la très haute antiquité.

Pour autant, il y a bien dans le film des découvertes qui sont solides et que j’estime valables encore aujourd’hui. Par exemple, j’ai pu découvrir qu’une des unités de mesure employée pour construire le complexe est la coudée que j’ai baptisée Coudée de Tiwanaku (44,72 cm) et qui est issue du “mètre” moderne. En effet, le complexe de Teotihuacán est composé de 3 monuments majeurs qui sont la Pyramide de la Lune, la Pyramide du Soleil, et le Temple de Quetzalcóatl. Or, ces 3 monuments sont inscrits dans un rectangle long de 2236 mètres, soit 1000 x Racine de 5 en mètre, ou 5000 coudées de Tiwanaku. (C’est à Tiwanaku que cette unité de mesure est la plus évidente, puisque le Dieu Viracocha la tient entre ces mains.)

Au cours de l’émission, je vous montre aussi que la position de Teotihuacán par rapport à l’équateur et au Tropique du Cancer n’est pas anodine. Oui, c’est curieux, mais le rapport entre la distance Teotihuacán – Équateur et Teotihuacán – Tropique du Cancer est la même qu’entre 10 mètres et 10 Coudées Royales Égyptiennes, à savoir 5,236 mètres.

L’orientation astronomique ?

Vous découvrirez aussi, que l’axe de la grande Pyramide du Soleil de Teotihuacán est celui de fêtes connues dans le monde Celtique. C’est curieux non…? Comment des fêtes Celtiques peuvent elles se retrouver au Mexique ?

Ne ratez plus nos publications,

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.